Saignements de nez (épistaxis) chez le chat

par | Fév 14, 2022 | Chat | 1 commentaire

Qu’est-ce que l’épistaxis ?

L’épistaxis est définie comme une hémorragie aiguë (saignement) de la narine, de la cavité nasale ou du nasopharynx (partie supérieure de la gorge située derrière le nez, juste au-dessus de la partie molle du palais et juste derrière les voies nasales). On l’appelle communément « saignement de nez« .

L’épistaxis chez le chat peut être extrêmement déstabilisante pour le propriétaire de l’animal. La plupart des saignements de nez aigus ou soudains sont causés par un simple traumatisme ou par une infection des voies respiratoires supérieures. D’autres causes d’épistaxis chez le chat peuvent être plus graves et nécessitent un traitement immédiat.

Que dois-je faire si mon chat saigne du nez à la maison ?

Si votre chat se met à saigner du nez, vous pouvez essayer ces quelques gestes de premiers secours pour tenter d’arrêter l’hémorragie :

Gardez votre chat calme. Une pression sanguine élevée associée à l’excitation augmentera l’hémorragie.

Placez une poche de glace sur l’arête du nez (sur le dessus du museau). Chez les races de chat à visage court, assurez-vous que votre animal peut respirer autour de la poche de glace. Le froid va resserrer les petits vaisseaux sanguins, ce qui ralentira l’hémorragie.

N’administrez aucun médicament à votre chat, sauf si votre vétérinaire vous le conseille expressément.

Si ces mesures ne permettent pas d’arrêter l’hémorragie ou si votre chat a des difficultés à respirer, consultez votre vétérinaire ou rendez-vous immédiatement à la clinique d’urgence.

N’oubliez pas qu’un animal qui saigne du nez est susceptible d’avaler une grande quantité de sang. Cela peut entraîner des selles noires (méléna) ou des vomissements contenant des caillots de sang (hématémèse). Après un épisode d’épistaxis, ces observations sont courantes et n’indiquent pas nécessairement un saignement dans le tractus gastro-intestinal (GI).

Comment le diagnostic est-il posé ?

Tout d’abord, votre vétérinaire vous demandera un historique médical complet. Les informations utiles sont les suivantes :

  • Votre chat a-t-il pris ou été exposé à des médicaments au cours des trente derniers jours ? Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), en particulier l’aspirine, peuvent inactiver les facteurs de coagulation sanguine, ce qui entraîne une coagulation spontanée du sang
  • Avez-vous utilisé de la mort-aux-rats ou d’autres pesticides dans votre maison ou votre jardin ?
  • Votre chat a-t-il mangé ou tué des rongeurs au cours des deux ou trois dernières semaines ?
  • A-t-il subi un traumatisme au niveau du nez ?
  • Votre chat a-t-il joué brutalement avec un autre animal ?
  • Votre chat a-t-il été exposé à des sétaires, des tiges d’herbe ou d’autres têtes de graines qui pourraient se loger dans le nez ?
  • Votre chat a-t-il éternué ou s’est-il frotté le nez ?
  • Avez-vous vu du sang dans sa bouche ou le long de ses gencives ?
  • Avez-vous remarqué des selles noires et goudronneuses ?
  • Avez-vous remarqué des vomissements foncés, de type  » marc de café  » ?
  • Avez-vous remarqué des ecchymoses inhabituelles ou des zones de peau foncées ?
  • Avez-vous remarqué de nouveaux gonflements, bosses ou masses ?

Après l’évaluation des antécédents médicaux, votre vétérinaire procédera à un examen physique. Les anomalies spécifiques que votre vétérinaire recherchera sont les suivantes :

  • toute déformation ou asymétrie de la face de votre chat
  • tout gonflement de l’arête nasale
  • élévation des troisièmes paupières
  • gonflement ou saillie d’un œil par rapport à l’autre
  • larmoiement excessif de l’un des deux yeux
  • rougeur des yeux
  • apparence anormale de la peau autour du nez
  • changement de la couleur des gencives, en particulier pâleur

Quels types de tests peuvent être nécessaires ?

En fonction des résultats de l’examen, votre vétérinaire peut recommander un ou plusieurs des tests suivants :

  • Numération complète des cellules sanguines (NFS) – pour rechercher une anémie (un faible nombre de globules rouges indique une perte de sang) et pour mesurer les plaquettes (cellules nécessaires à une bonne coagulation).
  • Biochimie sérique – analyses sanguines visant à évaluer la fonction des organes, à rechercher des signes de dommages causés au foie ou aux reins par des toxines ou d’autres maladies sous-jacentes susceptibles de provoquer des saignements.
  • Analyse d’urine – recherche de sang dans les urines et d’autres anomalies.
  • Tests de coagulation – une série de tests qui évaluent la fonction des différents mécanismes de coagulation dans le sang.
  • Radiographies – peuvent être réalisées pour rechercher des signes de saignement à l’intérieur du corps ou d’autres anomalies pouvant entraîner une épistaxis – le thorax, le crâne et la cavité buccale sont souvent radiographiés en cas d’épistaxis.
  • Pression artérielle – une pression artérielle élevée peut provoquer des saignements de nez.
  • Écouvillon nasal – culture et tests de sensibilité aux antibiotiques pour identifier tout agent infectieux.
  • Cultures fongiques – cultures pour dépister les infections fongiques dans les fosses nasales.

Des examens plus spécifiques peuvent être réalisés en fonction des résultats initiaux et de l’état de votre chat. Parmi les exemples de tests supplémentaires, citons l’analyse de la moelle osseuse, les tests d’anticorps anti-Ehrlichia, les tests de maladie des tiques, les radiographies des sinus et du crâne, l’IRM et la rhinoscopie (examen des cavités nasales à l’aide d’un petit endoscope).

Quelles sont les causes du saignement de nez chez les chats ?

Bien qu’il existe de nombreuses causes d’épistaxis chez les chats, les causes les plus courantes sont les traumatismes et les infections. D’autres conditions plus graves peuvent provoquer l’épistaxis, notamment

  • rodenticide ou raticide
  • insuffisance hépatique
  • infection par le virus de la leucémie féline
  • le virus de l’immunodéficience féline
  • coagulation intravasculaire disséminée
  • thrombocytopénie à médiation immunitaire
  • maladie de la moelle osseuse
  • réactions aux médicaments (méthimazole, médicaments de chimiothérapie, œstrogènes, antibiotiques de la classe des sulfamides)
  • hémangiosarcome
  • autres cancers, notamment des voies nasales et du crâne
  • maladies fongiques
  • la maladie de Von Willebrand
  • hémophilie

Comment traite-t-on l’épistaxis ?

Le traitement est axé sur l’affection sous-jacente ou la cause primaire. Les antibiotiques sont souvent utilisés en cas d’infection, la cautérisation chirurgicale peut être utilisée si l’affection est chronique. Dans les cas où l’on soupçonne l’anxiété d’être à l’origine de l’épistaxis, des sédatifs, des tranquillisants ou d’autres médicaments comme le gabapentin modifiant le comportement peuvent être prescrits.

Quel est le pronostic ?

Le pronostic dépend de la cause spécifique de l’épistaxis et de l’état de santé de l’animal au moment du diagnostic. Votre vétérinaire vous fournira des plans de diagnostic et de traitement détaillés, ainsi que le pronostic en fonction de l’état de votre chat.

Nathalie Paris

Nathalie Paris

Assistante vétérinaire

Véritable passionnée des aminaux, j’ai la chance de pouvoir m’occuper de tout type d’animaux de compagnie dans mon poste d’assistante vétérinaire depuis maintenant 4 ans. Habituée des animaux de compagnie classique, je m’occupe également depuis maintenant 2 ans des NAC ( Nouveaux animaux de compagnie)

A lire également

La liste des meilleurs bars à chat de Paris

La liste des meilleurs bars à chat de Paris

Issus du Japon, les bars à chats sont un concept qui se répand de plus en plus en France et à Paris en particulier. C’est un endroit qui permet de passer du temps avec des chats le temps d’un verre ou d’un repas. C’est le lieu idéal pour ceux qui aiment les chats, et...

Pourquoi et comment procéder au nettoyage des oreilles du chat ?

Pourquoi et comment procéder au nettoyage des oreilles du chat ?

Le chat figure parmi les animaux de compagnie les plus appréciés de l’homme. Son bien-être passe par une hygiène irréprochable. Cependant, bien que le chat se montre très soigneux, il lui est impossible d’entretenir lui-même certaines parties de son corps : ses...

Conseils pour soigner les blessures de votre chat

Conseils pour soigner les blessures de votre chat

Si vous avez un chat comme animal de compagnie, vous savez certainement qu’il n’est pas exempt de se faire mal, surtout si votre chat fait partie de ceux qui se promènent dehors en quête d’aventures. Les morsures, les griffures (causées par des...