Est-ce obligatoire de ramasser les crottes de chien dans la rue ?

par | Oct 2, 2023 | Chien | 1 commentaire

Dans de nombreuses villes, les trottoirs et les espaces verts sont jonchés de résidus canins. Les propriétaires de chiens se doivent en effet d’adopter un comportement responsable en ramassant ces déjections. Est-ce réellement obligatoire ? Comment cette obligation est-elle réglementée ?

L’obligation de nettoyer derrière son animal

En France, le ramassage des crottes de chiens sur les voies publiques differ selon les communes. Mais génralement il fait partie des règles de bon usage et respect d’autrui afin d’éviter les problèmes de salubrité publique ainsi que d’éventuels accidents ou désagréments pour la population.

Des actions locales pour lutter contre ce fléau

Afin de promouvoir la propreté et préserver la beauté du paysage urbain, certaines villes ont mis en place des dispositifs spécifiques. Ils comprennent par exemple la distribution de sacs destinés au ramassage et le renforcement des sanctions en cas de non-respect de cette obligation. Il existe également des campagnes de sensibilisation à destination des maîtres de chiens.

Les infractions et sanctions

La non-collecte des déjections canines constitue une infraction aux règlements municipaux. En conséquence, les propriétaires encourrent diverses sanctions en cas de manquement à cette obligation.

Les amendes

Le montant des amendes varie en fonction des communes, il peut aller de 35 à 750 euros. La nature et le montant de l’amende dépendent également du maître, de l’animal concerné ainsi que des circonstances entourant l’infraction.

Les travaux d’intérêt général

Dans certaines villes, les contrevenants peuvent être condamnés à effectuer des travaux d’intérêt général. Cela peut inclure par exemple le nettoyage de la voie publique ou des espaces verts de la commune.

Promouvoir un espace public propre et sûr

Le ramassage des déjections canines sur les trottoirs et les espaces verts est essentiel pour maintenir un cadre de vie agréable et sécurisé. Il participe non seulement au respect d’autrui, mais contribue également à diminuer les risques liés à la santé publique, et à préserver l’environnement.

Prévention des maladies

Les matières fécales des chiens contiennent des bactéries, parasites et virus qui peuvent être nocifs pour les humains. En collectant ces résidus, on limite la propagation de ces agents pathogènes dans l’environnement.

A lire :   Comment assurer un chien de catégorie 1 ?

Lutte contre la pollution

Les crottes de chien sont également sources de pollution. Elles libèrent notamment de l’ammoniac, responsable de la dégradation de la qualité de l’air. En outre, elles peuvent boucher des canalisations, provoquer des odeurs désagréables et détériorer le paysage urbain.

Comment ramasser les crottes de chiens efficacement ?

Ramasser les déjections de son animal est une responsabilité incombant à chaque maître. Pour ce faire, plusieurs méthodes existent, depuis l’utilisation d’une simple poche jusqu’aux accessoires spécifiquement conçus pour cette tâche.

Le sac à crottes ou papier journal

La solution la plus courante consiste à se munir d’un sac en plastique – qu’il s’agisse d’un sac dédié aux crottes de chien ou d’un sac de congélation étanche – dans lequel on peut ramasser aisément les résidus. On trouve également des modèles biodégradables, respectueux de l’environnement comme sacs à popo de Popee. Un bout de papier journal peut également être utilisé pour emballer la déjection avant de la jeter à la poubelle.

  1. Pelle ramasse-crottes : Cet outil permet de ramasser les crottes sans se baisser. La version avec brosse intégrée facilite également leur nettoyage sur les trottoirs.
  2. Pince ramasse-crottes : Idéale pour les propriétaires souhaitant éviter tout contact avec les déjections, cette pince permet de saisir et déposer les crottes directement dans un sac.
  3. Porte-sacs à crottes : Il permet de ranger les sacs destinés au ramassage et de les avoir à portée de main en cas de besoin.

En conclusion, ramasser les crottes de chien dans la rue est bel et bien une obligation qui incombe aux maîtres. Il s’agit non seulement d’une question de civisme et de respect envers autrui, mais également d’un impératif pour préserver un environnement propre, sûr et agréable à vivre. Les infractions sont passibles d’amendes ou de travaux d’intérêt général, si les contrevenants ne se conforment pas aux dispositions réglementaires locales.

Dans de nombreuses villes, les trottoirs et les espaces verts sont jonchés de résidus canins. Les propriétaires de chiens se doivent en effet d’adopter un comportement responsable en ramassant ces déjections. Est-ce réellement obligatoire ? Comment cette obligation est-elle réglementée ?

L’obligation de nettoyer derrière son animal

En France, le ramassage des crottes de chiens sur les voies publiques differ selon les communes. Mais génralement il fait partie des règles de bon usage et respect d’autrui afin d’éviter les problèmes de salubrité publique ainsi que d’éventuels accidents ou désagréments pour la population.

Des actions locales pour lutter contre ce fléau

Afin de promouvoir la propreté et préserver la beauté du paysage urbain, certaines villes ont mis en place des dispositifs spécifiques. Ils comprennent par exemple la distribution de sacs destinés au ramassage et le renforcement des sanctions en cas de non-respect de cette obligation. Il existe également des campagnes de sensibilisation à destination des maîtres de chiens.

A lire :   Combien de temps un chien peut-il vivre après avoir reçu un diagnostic de cancer ?

Les infractions et sanctions

La non-collecte des déjections canines constitue une infraction aux règlements municipaux. En conséquence, les propriétaires encourrent diverses sanctions en cas de manquement à cette obligation.

Les amendes

Le montant des amendes varie en fonction des communes, il peut aller de 35 à 750 euros. La nature et le montant de l’amende dépendent également du maître, de l’animal concerné ainsi que des circonstances entourant l’infraction.

Les travaux d’intérêt général

Dans certaines villes, les contrevenants peuvent être condamnés à effectuer des travaux d’intérêt général. Cela peut inclure par exemple le nettoyage de la voie publique ou des espaces verts de la commune.

Promouvoir un espace public propre et sûr

Le ramassage des déjections canines sur les trottoirs et les espaces verts est essentiel pour maintenir un cadre de vie agréable et sécurisé. Il participe non seulement au respect d’autrui, mais contribue également à diminuer les risques liés à la santé publique, et à préserver l’environnement.

Prévention des maladies

Les matières fécales des chiens contiennent des bactéries, parasites et virus qui peuvent être nocifs pour les humains. En collectant ces résidus, on limite la propagation de ces agents pathogènes dans l’environnement.

Lutte contre la pollution

Les crottes de chien sont également sources de pollution. Elles libèrent notamment de l’ammoniac, responsable de la dégradation de la qualité de l’air. En outre, elles peuvent boucher des canalisations, provoquer des odeurs désagréables et détériorer le paysage urbain.

Comment ramasser les crottes de chiens efficacement ?

Ramasser les déjections de son animal est une responsabilité incombant à chaque maître. Pour ce faire, plusieurs méthodes existent, depuis l’utilisation d’une simple poche jusqu’aux accessoires spécifiquement conçus pour cette tâche.

Le sac à crottes ou papier journal

La solution la plus courante consiste à se munir d’un sac en plastique – qu’il s’agisse d’un sac dédié aux crottes de chien ou d’un sac de congélation étanche – dans lequel on peut ramasser aisément les résidus. On trouve également des modèles biodégradables, respectueux de l’environnement. Un bout de papier journal peut également être utilisé pour emballer la déjection avant de la jeter à la poubelle.

  1. Pelle ramasse-crottes : Cet outil permet de ramasser les crottes sans se baisser. La version avec brosse intégrée facilite également leur nettoyage sur les trottoirs.
  2. Pince ramasse-crottes : Idéale pour les propriétaires souhaitant éviter tout contact avec les déjections, cette pince permet de saisir et déposer les crottes directement dans un sac.
  3. Porte-sacs à crottes : Il permet de ranger les sacs destinés au ramassage et de les avoir à portée de main en cas de besoin.

En conclusion, ramasser les crottes de chien dans la rue est bel et bien une obligation qui incombe aux maîtres. Il s’agit non seulement d’une question de civisme et de respect envers autrui, mais également d’un impératif pour préserver un environnement propre, sûr et agréable à vivre. Les infractions sont passibles d’amendes ou de travaux d’intérêt général, si les contrevenants ne se conforment pas aux dispositions réglementaires locales.

Nathalie Paris

Nathalie Paris

Assistante vétérinaire

Véritable passionnée des aminaux, j’ai la chance de pouvoir m’occuper de tout type d’animaux de compagnie dans mon poste d’assistante vétérinaire depuis maintenant 4 ans. Habituée des animaux de compagnie classique, je m’occupe également depuis maintenant 2 ans des NAC ( Nouveaux animaux de compagnie)

A lire également

Les 10 races de chiens préférées des Français

Les 10 races de chiens préférées des Français

C’est le moment que les fans d’animaux attendent avec impatience ! Comme chaque année, la Société Centrale Canine révèle son classement des races de chiens préférées des Français de l’année écoulée. En France, 33% des habitants possèdent un chien et...

Comment choisir la meilleure assurance pour votre chien

Comment choisir la meilleure assurance pour votre chien

Choisir une assurance pour votre chien peut s’avérer être une tâche ardue face à la multitude d’offres disponibles sur le marché. Afin de vous aider dans cette démarche, voici quelques conseils pour trouver la mutuelle idéale pour protéger au mieux votre...